Page 1 sur 2

Le quidditch : un sport philosophique ?

MessagePosté: 12 Fév 2011, 19:28
par Wendy
Je suppose que ce sujet va intriguer certains gazettiens, mais en lisant un article philosophique, j'ai été frappée par un mot : il s'agit du terme "quiddité", concept dont j'ignorais l'existence jusqu'à hier soir.

Si j'ai bien compris, le concept de quiddité pourrait se rapprocher de celui de l'essence. Cela correspond à la réponse à la question "qu'est ce que c'est ?".

Et étrangement, ce terme est très proche (par son orthographe) du mot quidditch.
Est ce vraiment une coïncidence ?
Ne peut on pas alors considérer que le quidditch représente symboliquement un parcours philosophique, la recherche d'une essence, ou d'un sens, un parcours initiatique en miniature ?
Je pense surtout à la figure de l'attrapeur qui est présenté comme un joueur parcourant le stade à la recherche du vif d'or (symbole de l'essence, de la connaissance ?). J'ai l'impression qu'il représente l'homme en quête d'un sens. Et comme par hasard, le vif d'or est un des éléments les plus importants et les plus difficiles à atteindre du jeu. Le plus intéressant, c'est que c'est au moment où le personnage saisit le vif d'or que le match s'arrête. Ne serait ce pas une allégorie de la mort (moment où se termine la quête ?) ?
Pour les autres balles, mon idée est plus floue.
Le cognard pourrait représenter l'erreur : ce qui fait tomber, fait perdre l'équilibre, ce qu'il faut éviter.
Le souaffle : c'est l'objet de l'échange par excellence (il passe de mains en mains, comme l'objet d'un débat, d'un dialogue. Cet objet instaure un rapport dialectique. Et bien évidemment, ce sport se joue à deux^^)

En ce sens, le quidditch pourrait être appréhendé comme un sport philosophique, qui montre en miniature le chemin que parcourt l'homme/le philosophe, les obstacles auquel il est confronté pour trouver un sens à son existence, une certaine essence. :D
J'avoue être assez convaincue par cette théorie, dans la mesure où l'histoire de Harry Potter peut être associée à un parcours initiatique, considérée comme un roman d'apprentissage. J'aimerais beaucoup avoir votre avis à ce sujet. :D
(Ma réflexion est un peu en chantier...Comme je ne suis pas une experte en philosophie, j'aimerais bien en discuter avec vous pour préciser cette théorie.^^) .

Re: Le quidditch : un sport philosophique ?

MessagePosté: 12 Fév 2011, 19:38
par Pottermaniaque
C'es bô.
J’adore l'idée que le quidditch, c'est la vie. :D
C'est poétique...
(quand les joueurs sont dans les vestiaires, c'est comme dans le ventre de la mère :mrgreen: )

Re: Le quidditch : un sport philosophique ?

MessagePosté: 12 Fév 2011, 21:26
par Splash-slash
Whaou!
c'est beau comme théorie!
Peu être que ce n'est pas volontaire de la part de JKR mais que c'est son subconscient qui lui a fait ressortir ce mot... (ce mot existe-il en anglais?)

Re: Le quidditch : un sport philosophique ?

MessagePosté: 12 Fév 2011, 21:28
par Wendy
splash-slash a écrit:Whaou!
c'est beau comme théorie!
Peu être que ce n'est pas volontaire de la part de JKR mais que c'est son subconscient qui lui a fait ressortir ce mot... (ce mot existe-il en anglais?)

Le terme existe bien en anglais : "quiddity". :wink:

Re: Le quidditch : un sport philosophique ?

MessagePosté: 12 Fév 2011, 21:32
par Allie
Ça serait vraiment un très gros hasard !
J'aime énormément ton idée, que je trouve tout à fait censée. Oui, je sais, ce n'est pas très constructif, mais je suis vraiment nulle en philosophie. :zen:

Re: Le quidditch : un sport philosophique ?

MessagePosté: 12 Fév 2011, 21:34
par Wendy
Allie a écrit:Ça serait vraiment un très gros hasard !

Je suis d'accord. JK Rowling a prouvé maintes fois qu'elle avait des connaissances et son oeuvre est truffée d'allusions littéraires. Je suis sure que le choix de ce nom n'est pas anodin. (bon après il faudrait lui demander ^^)

Re: Le quidditch : un sport philosophique ?

MessagePosté: 12 Fév 2011, 23:05
par Barthemius
J'aime bien ta théorie ! :D C'est poétique en effet :)
je n'irais pas jusqu'à dire que c'est forcément ce qui a inspiré JKR, mais l'idée de penser cela me plaît bien^^

Re: Le quidditch : un sport philosophique ?

MessagePosté: 13 Fév 2011, 10:31
par °Snitch°
J'aime aussi mais pensez-vous vraiment qu'elle a construit tout le quidditch consciement à partir de cela ?

Je veux dire, c'est tout à fait possible qu'elle en ait eu la connaissance et qu'elle l'ait fait exprès, mais je trouve que c'est un thème philosophique assez (comment dire?) courant (?). J'ai l'impression que les thèmes "quête", "essence", le "sens" sont finalement assez courants en philosophie et on retrouve souvent ce schéma que ce soit dans certaines histoires mais aussi dans les contes :
Un personnage doit remplir une quête, un manque et c'est quand il l'aura accompli qu'il saura mieux qui il est, qu'il connaitra mieux son identité, qu'il aura "grandi"

C'est ça qui me fait un peu tilter, c'est que je pense que quand on écrit, on met beaucoup de notre inconscient (que ce soit des éléments de notre vie, de notre enfance,...) donc j'ai envie de donner l'hypothèse qu'elle ne s'est pas rendu compte de tout ou pas tout de suite. Donc pour moi, peut-être qu'elle a écrit (comme les écrivains des contes de fée finalement) des choses qui nous traversent tous (la mort, l'identité,...) sans forcément s'en rendre compte sur le moment.

Ne me sautez pas tous dessus en disant que mes études de psychologie m'obsèdent ( :lol: ) , ce n'est qu'une hypothèse et je suis tout à fait d'accord avec le fait qu'elle l'ait fait peut-être consciemment. (Mais oui, peut-être que je suis fortement influencée pas le thème des contes et mon travail ^^. Et on oublie souvent le pouvoir immense de l'inconscient ;) )


PS : Sujet très intéressant Wendy ;)

Re: Le quidditch : un sport philosophique ?

MessagePosté: 13 Fév 2011, 11:22
par Wendy
Effectivement, je ne nie pas la possibilité qu'elle ait fait cela inconsciemment. Après tout, bon nombre d'analyses littéraires révèlent des éléments qui n'ont parfois pas été ajoutés consciemment par l'auteur (je pense aux trois derniers vers du Dormeur du val qui commencent chacun par une des lettres du mot "lit". Rien ne prouve que Rimbaud l'a fait exprès).

A mon avis, elle connaissait ce concept (elle l'a peut être découvert pendant ses études ou par ses lectures), et plus tard, quand elle cherchait un nom pour ce sport, le son de ce mot (quiddité) a émergé dans son souvenir, ce qui a donné le "quidditch"
Il est quand même étrange que ces deux mots se ressemblent à ce point. Elle a surement dû faire un rapprochement dans son inconscient ou en toute connaissance de cause. Après tout, les deux se prononcent de la même façon au début (kuidité/kuidditch), si je ne me trompe pas.

Quant aux règles du jeu, il ne faut pas oublier qu'on est en littérature, et dans l'espace écrit, littéraire, bon nombre d'éléments peuvent tenir lieu de symboles (les fantômes qui traversent Poudlard rappellent la mort, la finitude de l'homme par exemple). Donc symboliquement, les règles et objets du quidditch peuvent avoir un sens caché (inconscient ou non), surtout dans un roman d'apprentissage comme Harry Potter. :D

Re: Le quidditch : un sport philosophique ?

MessagePosté: 13 Fév 2011, 12:44
par Pantalaemon
Que dire alors du fait que le Souaffle doit être amené dans le camps adverse : symbole de "marquer un point" lors d'un argument ?
Et du fait qu'Harry avale "l'objet de la quête" lors de son premier match : symbole qu'il a la réponse en lui depuis le début de l'aventure (l'amour).

A noter aussi que ce fameux premier Vif revient à l'approche de la mort de Harry ("I open at the Close"), quand il a comprit de manière claire ce qu'il avait à faire et qu'il accepte sa fin ; sa vie se finit avec un Vif en main, comme un match de Quidditch.

Re: Le quidditch : un sport philosophique ?

MessagePosté: 13 Fév 2011, 14:02
par Allie
C'est vraiment bien pensé Panta !!

La première fois que j'ai lu ton texte Wendy je me suis dit qu'elle était peut-être tombée sur la définition du mot et que c'est ce qui l'avait poussé à inventer trois types de balles différentes pour faire un sport tout à fait inédit. En gros l'inverse de ce que vous dites :mrgreen: Mais les deux se tiennent.

Dans tous les cas c'est une théorie vraiment intéressante qui amène de nouvelles questions.

Re: Le quidditch : un sport philosophique ?

MessagePosté: 06 Mai 2011, 13:04
par Bulah
Je ne rejette pas non plus cette hypothèse. Mais officiellement, dans « Le Quidditch à travers les âges » (p. 19), le Quidditch est né dans les Marais de Queerdditch, d'où le nom.

Re: Le quidditch : un sport philosophique ?

MessagePosté: 06 Mai 2011, 13:29
par Pantalaemon
Bulah a écrit:officiellement, dans « Le Quidditch à travers les âges » (p. 19), le Quidditch est né dans les Marais de Queerdditch, d'où le nom.
Cependant, elle a probablement dérivé Queerdditch de Quidditch, et non l'inverse. Il faut faire la distinction entre l'histoire présentée et l'histoire réelle.

Le processus serait plus "quiddité (inconscient) > Quidditch > trouver l'origine de ce sport en disant qu'il a été inventé à Queerditch" que "Ils ont inventé un sport à Queerdditch > son nom c'est le Quidditch". On peut aisément affirmer qu'un auteur suis un processus de création à rebours : produit final > invention de son origine.

Queerdditch n'est donc probablement pas ce qui a poussé JK à appeler son sport le Quidditch, c'est l'inverse. A moins que le nom du sport dans sa tête était à l'origine Queerdditch, qu'elle a ensuite corrigé, mais gardé comme clin d'oeil à sa première idée comme nom du lieu de création... Cependant, on pourrait alors se demander ce qui l'a poussé à corriger en Quidditch ; l'inconscient rapprochant le mot de quiddité, peut-être.

En résumé, Queerdditch est le marais où a été crée le Quidditch, d'où le nom du marais.

Re: Le quidditch : un sport philosophique ?

MessagePosté: 06 Mai 2011, 20:15
par Llewellyn
L'EHP http://www.encyclopedie-hp.org/quidditch/quidditch.php n'ajoute pas grand chose. L'idée d'un sport philosophique va probablement quelque peu plus loin que ce que Joanne y a mis... Mais cette interprétation montre, s'il en était besoin, l'inventivité étourdissante de l'auteur, ses capacités de fignoler les détails, sa réflexion profonde dans « des livres pour enfants » que même moi je lis. :lol:

Au final, oui, Harry Potter dans son ensemble donne de nombreux aperçus de la philosophie de Rowling, pas uniquement dans le quidditch.

Pour ce qui est du rapprochement de sonorités, il n'y a que cela, faute de données de la part de l'auteur.

Panta a bien mis en évidence un comportement courant chez les auteurs. :D

Re: Le quidditch : un sport philosophique ?

MessagePosté: 07 Mai 2011, 21:57
par Luna Lupin
C'est une question intéressante en effet, surtout quand on relève l'importance du vif d'or à la fin comme l'a si bien rappelé Panta.
J'aimerai bien savoir ce qu'en pense J.K.R...ça pourrait être intéressant de lui poser la question si jamais un jour elle participe à nouveau à une discussion avec ses lecteurs en ligne. (à moins qu'elle ne soit trop occupé à nous écrire une nouvelle histoire...)