Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopdie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum Potterfiction Radio Indpendante  Transmission Magique Bavardage Beedle Blog

Le quidditch : un sport philosophique ?

Ici se tient la Faculté (virtuelle) de magicologie.
Son but est de résoudre les problèmes qui se posent dans les différents tomes des aventures de Harry Potter.

Re: Le quidditch : un sport philosophique ?

Messagepar Rtlighter » 18 Juil 2011, 14:23

hum 3 balles dans le quiditch ...3 reliques ...3 attitudes à prendre par rapport à la mort et donc à la vie ...moi je dis que ce n'est pas un hasard :mrgreen: ....le cognard serait une sorte d'équivalent de la baguette de résurrection puisqu'il ne sert pas du tout à terminer le match (la vie :roll: ) il veut juste faire du mal retarder ...et faire durer la souffrance le plus possible comme la baguette de sureau dont le possesseur veut prolonger sa vie indéfiniment .. ...mais ça finit par se retourner contre soi.(comme le cognard)

le souaffle est le symbole de l'échange entre le monde des vivants et celui des morts ,la défaite et la victoire il permet certes de faire avancer le match ,mais finalement ce combat est perdu d'avance car les deux camps peuvent marquer.c'est un combat voué à l'echec ,car il ne se termine jamais ,aucun camp ne gagne (ne vit :P )
je pense que vous avez deviné que je veux parler de la pierre de résurrection .

enfin la cape correspond au vif d'or ,et comme par hasard c'est la place de harry dans l'equipe (la vie :scratch: :clap: ).l'héritier de peverell.
bien sur tout comme dans le conte ,le frère le plus jeune part avec la mort tel un égal ..le fait que harry poursuive le vif d'or symbolise le fait qu'il na pas peur de la mort ; du terme ,mais la course n'est pas brève ,et harry doit attendre que son équipe marque des points avant d'attraper le vif d'or (il doit attendre d'avoir accompli l'essentiel dans sa vie ,comme le frère peverell avant de partir et de la laisser l'emporter mais finalement ça sera lui qui l'accompagnera comme harry attrapant le vif d'or ou encore mieux ou pire :scratch: comme l'a signalé Panta ,l'avaler ,l'embrasser ).



bref voila.encore une fois rien ne dit si c'est conscient ou inconscient.et au fond ça importe peu.le même message dit de différentes façons ,c'est ça la force de JKR et d'un bon roman en géneral (je dois avoir dit cette phrase une bonne centaine de fois rien que sur ce forum :twisted: )
Seuls les Siths raisonnent dans l'absolu !!!
Avatar de l’utilisateur
Rtlighter
Nouveau lecteur
 
Messages: 26
Inscription: 13 Juil 2011, 18:50

Re: Le quidditch : un sport philosophique ?

Messagepar Pantalaemon » 16 Jan 2012, 15:36

UP

The Who a écrit:They call me The Seeker,
I've been searching low and high.
I won't get to get what I'm after
Till the day I die.


"Ils m'appellent l'Attrapeur,
J'ai fouillé ciels et mers.
Je n'obtiendrai ce que je cherche
Que le jour où je mourrai."


Coïncidence ? Je n'pense pas.
Dernière édition par Pantalaemon le 16 Jan 2012, 21:45, édité 1 fois.
Image
You don’t have sex near unicorns. It’s an ironclad rule. It’s tacky. (JK Rowling)
Known. Some. Call. Is. Air. Am.
Avatar de l’utilisateur
Pantalaemon
Rédacteur en chef
Rédacteur en chef
 
Messages: 7005
Inscription: 29 Juin 2007, 16:49
Localisation: Parmi les ruines de vers brisés.

Re: Le quidditch : un sport philosophique ?

Messagepar Wendy » 16 Jan 2012, 18:45

Les who sont convaincus par mon hypothèse. C'est la classe quand même. 8-)
Image
There's no point being grown-up if you can't be childish sometimes.

UN POUR TOUS ET TOUS POUSSINS Image
Avatar de l’utilisateur
Wendy
Rédacteur
 
Messages: 3821
Inscription: 02 Nov 2005, 14:24
Localisation: dans les nuages ^^"

Re: Le quidditch : un sport philosophique ?

Messagepar Gellert Grindelwald » 16 Jan 2012, 21:21

Pantalaemon a écrit:UP

The Wo a écrit:They call me The Seeker,
I've been searching low and high.
I won't get to get what I'm after
Till the day I die.


"Ils m'appellent l'Attrapeur,
J'ai fouillé ciels et mers.
Je n'obtiendrai ce que je cherche
Que le jour où je mourrai."


Coïncidence ? Je n'pense pas.

Image
⑨ - Image - Censé bosser... Image
Spoiler (cliquez pour révéler) :
 

Smokman a écrit:Mais je n'ai pas perdu espoir dans ton évolution.

/人‿‿人\
Avatar de l’utilisateur
Gellert Grindelwald
 
Messages: 3291
Inscription: 16 Nov 2007, 17:33
Localisation: Centre de retraitement des paradoxes par-delà l'arc-en-ciel.

Re: Le quidditch : un sport philosophique ?

Messagepar Pantalaemon » 01 Juin 2012, 13:26

Le long match était terminé, il avait attrapé le vif d'or, le moment était venu d'atterrir. (...)
Harry Potter et les Reliques de la Mort, juste avant que Harry n'aille au sacrifice.
Image
You don’t have sex near unicorns. It’s an ironclad rule. It’s tacky. (JK Rowling)
Known. Some. Call. Is. Air. Am.
Avatar de l’utilisateur
Pantalaemon
Rédacteur en chef
Rédacteur en chef
 
Messages: 7005
Inscription: 29 Juin 2007, 16:49
Localisation: Parmi les ruines de vers brisés.

Re: Le quidditch : un sport philosophique ?

Messagepar Pantalaemon » 13 Déc 2012, 18:16

En faisant des recherches pour étoffer la présentation que je comptes faire à la LeakyCon London (essai en anglais)
Quidditch may have a larger role in the books, however, than is immediately obvious. I think that the game serves as something of a microcosm for the story as a whole; both the Quidditch matches themselves and – to a larger extent – the players.

> http://www.the-leaky-cauldron.org/featu ... dditchinhp
Image
You don’t have sex near unicorns. It’s an ironclad rule. It’s tacky. (JK Rowling)
Known. Some. Call. Is. Air. Am.
Avatar de l’utilisateur
Pantalaemon
Rédacteur en chef
Rédacteur en chef
 
Messages: 7005
Inscription: 29 Juin 2007, 16:49
Localisation: Parmi les ruines de vers brisés.

Re: Le quidditch : un sport philosophique ?

Messagepar Allie » 03 Fév 2013, 00:35

Je viens d'avoir une discussion assez intéressante avec Michele (un joueur de l'équipe de Milan). On parlait des points accordés à l'attrapage du vif d'or, et il m'a fait remarquer que si autant de points étaient accordés lors de l'attrapage du vif dans les livres, au point presque de rendre les six autres joueurs de l'équipe presque inutiles, c'était pour mettre Harry en position de héros dès le début de l'histoire. Quand il attrape le vif il offre automatiquement la victoire à son équipe, et il est effectivement traité comme un héros par tout ceux de sa maison.
Quand on y réfléchit, un sport qui accorde autant de point pour l'action d'un joueur (sur une équipe de 7), action qui ne dure parfois que quelques secondes, faisant presque disparaître les heures de bataille acharnée qui la précède, c'est assez injuste !
Image Image
Avatar de l’utilisateur
Allie
Rédacteur
 
Messages: 1943
Inscription: 15 Déc 2010, 02:02
Localisation: Midgard

Re: Le quidditch : un sport philosophique ?

Messagepar Pantalaemon » 03 Fév 2013, 00:46

Faut qu'il lise la troisième partie de l'essai cité plus haut et qu'il viennent écouter ma présentation à la LeakyCon London :mrgreen:
Image
You don’t have sex near unicorns. It’s an ironclad rule. It’s tacky. (JK Rowling)
Known. Some. Call. Is. Air. Am.
Avatar de l’utilisateur
Pantalaemon
Rédacteur en chef
Rédacteur en chef
 
Messages: 7005
Inscription: 29 Juin 2007, 16:49
Localisation: Parmi les ruines de vers brisés.

Re: Le quidditch : un sport philosophique ?

Messagepar ZiNi59 » 05 Fév 2013, 13:17

Allie a écrit:Je viens d'avoir une discussion assez intéressante avec Michele (un joueur de l'équipe de Milan). On parlait des points accordés à l'attrapage du vif d'or, et il m'a fait remarquer que si autant de points étaient accordés lors de l'attrapage du vif dans les livres, au point presque de rendre les six autres joueurs de l'équipe presque inutiles, c'était pour mettre Harry en position de héros dès le début de l'histoire. Quand il attrape le vif il offre automatiquement la victoire à son équipe, et il est effectivement traité comme un héros par tout ceux de sa maison.
Quand on y réfléchit, un sport qui accorde autant de point pour l'action d'un joueur (sur une équipe de 7), action qui ne dure parfois que quelques secondes, faisant presque disparaître les heures de bataille acharnée qui la précède, c'est assez injuste !

Injuste mais qui est comparable à d'autres sports qui existent et qui marchent. Dans quasi tous les sports d'équipe, il y a un poste qui est "plus important" que les autres. Même si dans les livres c'est exacerbé avec les 150 points, on peut quand même trouver des similitudes avec les sports moldus.

- Dans quasi tous les sports co déjà, un gardien est souvent un poste spécial, indispensable et décisif. Aucune grande équipe sans grand gardien, c'est vrai en football, handball, hockey, water-polo, etc.
- Au volley, le poste de libéro est lui aussi très spécifique, tellement spécifique que le libéro a un maillot de couleur différente de ses partenaires
- Au rugby, la fameuse "charnière" (demis de mêlée et d'ouverture) fait souvent beaucoup dans une équipe qui est construite autour d'eux
- Enfin, au football Américain, le quarterback en tant que distributeur de jeu est bien souvent celui qui FAIT le jeu et qui est - sauf en unités spéciales - TOUJOURS impliqué dans les points. Quand une équipe de football américain a un QB moyen, elle ne fait rien (ex: saison 2008 des Patriots, archi abonnée aux playoffs, qui ne s'y qualifie pas car leur QB Tom Brady était blessé toute la saison).

Ce qu'il faut aussi voir avec le Quidditch des livres, au delà du fait que comme dit Allie, c'est une façon supplémentaire de mettre en avant Harry, c'est qu'à part lors de la CdM, on assiste toujours à des matchs amateurs et surtout... Courts. Le temps est censé être illimité, le vif d'or "quasi impossible à voir", ça s'explique du point de vue littéraire mais sinon, il est inconcevable que tant de matchs des bouquins aient été pliés en moins de 2h à chaque fois. Or, plus le match est long, plus l'importance des autres postes est grande.
Avatar de l’utilisateur
ZiNi59
Lecteur fanatique
 
Messages: 2556
Inscription: 03 Avr 2007, 18:36
Localisation: dans les bras de choupi, la dame de mes pensées...

Re: Le quidditch : un sport philosophique ?

Messagepar Pantalaemon » 05 Nov 2013, 17:38

A journalist in Britain asked me… she said to me, ‘Now, you obviously got the word ‘quidditch’ from ‘quiddity’ meaning the essence of a thing, it’s proper nature,’ and I was really really tempted to say, ‘Yes, you’re quite right,’ because it sounded so intellectual, but I had to tell her the truth, which was that I wanted a word that began with ‘Q’ — on a total whim — and I filled about, I don’t know, five pages of a notebook with different ‘Q’-words until I hit ‘Quidditch’ and I knew that was the perfect one - when I finally hit ‘Quidditch’.
http://www.accio-quote.org/articles/199 ... u-rehm.htm
Image
You don’t have sex near unicorns. It’s an ironclad rule. It’s tacky. (JK Rowling)
Known. Some. Call. Is. Air. Am.
Avatar de l’utilisateur
Pantalaemon
Rédacteur en chef
Rédacteur en chef
 
Messages: 7005
Inscription: 29 Juin 2007, 16:49
Localisation: Parmi les ruines de vers brisés.

Re: Le quidditch : un sport philosophique ?

Messagepar Wendy » 05 Nov 2013, 19:32

Ah, j'ai une réponse à ma question ^^ c'est dommage, ça détruit une partie de mon hypothèse (sur le plan philosophique, mais si on le rattache à l'idée d'une mise en abyme littéraire, ça peut encore tenir, non ?)

C'est bien d'avoir répondu aussi sincèrement, plus d'un auraient semblant d'avoir tout de suite pensé au mot.
Image
There's no point being grown-up if you can't be childish sometimes.

UN POUR TOUS ET TOUS POUSSINS Image
Avatar de l’utilisateur
Wendy
Rédacteur
 
Messages: 3821
Inscription: 02 Nov 2005, 14:24
Localisation: dans les nuages ^^"

Re: Le quidditch : un sport philosophique ?

Messagepar Pellopupuce » 08 Nov 2013, 09:13

Même si Wendy a eu sa réponse, je trouve son idée très belle. Et votre conversation de deux pages est super intéressante. d'ailleurs ce serait dommage de l'enterrer si vite.
1/ De l'origine du mot.
"Je cherchais un mot qui commence par Q, et j'ai gratté 5 pages avant de trouver"(traduction plus ou moins bonne). Il y a beaucoup à parier que le mot dérive de quiddité de façon inconscient comme suggérer plus haut! JKR est quelqu'un d'érudit, elle a fait des études de lettres et sinon le concept, le mot devait lui être connu(après une rapide recherche: d'Aquin, Voltaire et Rougier en parle). On connait tous des mots qu'on aurait du mal à définir(exemple tiré de Kaamelot: un vin est il plutôt âpre ou acre?; des mots que nous connaissons mais que nous avons du mal à définir donc). Sur quiddity=>quidditch=>Queerditch, il me semble que ça ne fonctionne que dans ce sens là. Queerditch n'existe pas en vrai, c'est un lieu inventé de toutes pièces! Il me revient un exemple hors contexte(encore me direz vous): le capitaine Haddock a un aïeul qui s'appelle François de Hadoque qui vécut sous Louis XIII(ou XIV); francisation d'un nom(comme Buckingham qu'on appelait Bouquinquan sic)donc; mais si Hadoque vient de façon certaine de Haddock, l'inverse(qui respecterait la chronologie) semble moins possible!(l'auteur de cette étude poussait le vice: un Haddock venu d'outre Manche qui aurait francisé son nom en Hadoque, avant que plus tard ses descendants reprennent le nom original). Ainsi nous arrivons à deux mots inventés, le premier après tâtonnement qui rappel étrangement un concept que son créateur connaissait sûrement, le second qui est sensé être l'origine du premier mais qui chronologiquement est plus tardif(le tome 1 est antérieur au Quidditch à travers les ages).
2/ Du concept philosophique au sport magique
Le fond de la question de Wendy. Imaginons que le sport soit l'allégorie du concept. Cela à très bien été fait plus haut. Je rajouterai la faculté du souaffle à tomber au ralenti: le match, et donc l'allégorie de la discussion philosophique, est en suspens. On lance une balle comme une idée, une balle normale retombe après suivi sa trajectoire parabolique, le souaffle, tel une idée, prend son temps afin que ceux qu'il concerne s'en saisisse. Saisir une idée, se l'approprier, la faire sienne pour mieux la relancer avec ses propres arguments: c'est de la philo! Viennent les cognards, qui pourraient imager le cynique Diogène qui n'échangeait pas d'idée mais les imposait; pas d'échange juste du choc: Je cherche un homme avec une lanterne au milieu de la foule; le but est tout autre: frapper les esprits de ses contemporains qui ne font plus que philosopher(à l'image des habitants de Laputa chez Swift) pour le cynique; un rappel aux attrapeurs: le souaffle n'est pas la réponse, une menace pour l'attrapeur adverse: tu n'auras pas la réponse! La limite à l'allégorie est la suivante: si le vif d'or est la réponse(42, je vous le rappelle), alors la réponse n'est accessible qu'à celui qui ne participe pas à la conversation. On arriverait à une allégorie à deux étages: un match, une discussion, sans fin pour ceux qui y prennent part, sans queue ni tête puisque la réponse est ailleurs, le tout brouillé par des nihilistes souffrant du syndrome de Tourette; et au dessus, à une autre vitesse, un truel(un duel à trois: deux attrapeurs, un vif d'or), une joute verbale donc, où il n'y a pas de discussion, au mieux un échange de Oui-Non simplement départager par par celui qui attrape la réponse, le vif, et le fait sien: sa "réponse"(Oui-Non)est la bonne! Donc on pourrait dire que c'est une allégorie philosophique, mais limitée en cela que la réponse ne l'est pas! La quiddité(le support de l'essence selon Voltaireceux qui ont pensé un réservoir vous sortez) se limiterait à quatre joueurs se concentrant sur une parabole de la question attendant que leur chef de pensée prouve aux adversaires qu'ils ont tord...
3/Le concept, le mot, l'histoire: un tout?
Nous avons vu que le mot d'origine semble étranger, et que la comparaison à ses limites. Tachons d'étendre la réflexion, tout comme vous l'avez fait intelligemment plus haut. Quiddité, quidditch, et Harry Potter forment ils une parabole commune ou sont ils "séparés dans leur essence." Il me semble que l'exemple par le premier match tient. La discussion/le match/la série est lancé: nous avons nos favoris mais nous ferons preuve de fairplay! Comme toute conversation/rencontre/oeuvre, dans un premier temps nous prenons nos marques, l'adversaire est testé, il y a des échanges. Puis tout s'accélèrent(tome 4): la réponse est à portée pour tous; il faut lutter pour que l'adversaire ne l'emporte pas(tomes 5/6/7); puis par une feinte habile (s'en prendre aux horcruxes) réussir à supplanter son adversaire, se faire attaquer pendant son avance(le cognard fou/l'attaque de Poudlard), tomber de son balai(et mourirJames Bond à venir), se relever en crachant le vif(renaître avec la solution, qui comme dit plus haut vient de Harry), et fin du match(l'issue logique puisque l'adversaire est échec et mat à son insu en deux coups, mais il n'en sait rien). Ce premier match peut être appréhender, de manière téléologique bien évidement, comme une parabole générale des 7 tomes. Le souci pour répondre finalement à la question primale est d'ordre plus sensitif. Quel est le support de l'essence de Harry Potter? En admettant que c'est le quidditch alors voilà un support bien volatile! Tomes1/2/3: tu te battras bien mais tu ne gagneras point. Tome 4: tu ne te battras point, mais ton adversaire mourra sans que tu en éprouve de la joie. Tome 5: tu te battras un temps, puis tu seras contraint d'arrêter pour vaincre. Tome 6: tu te battras, tu te battras pour te battre, tu échouera en cela, tu vaincras même absent. Allégorie évolutive donc vers une victoire finale, mais auquel le héros ne prend pas part... Un suspens savamment ménagé donc.

J'ai tendance à croire JKR quand elle dit ne pas s'être inspiré du mot et du concept. Il n'en reste pas moins que l'idée est soutenable: inconsciemment elle utilise et le mot et le concept en guise de parabole à l’œuvre, qui est elle même une parabole à la quête(fut elle chevaleresque ou philosophique) du bien contre le mal. Et par cette imbrication elle touche, inconsciemment ce qui est encore plus beau, à la 'pataquiddité.
Arthur a écrit:Ça vous fait pas mal à la tête de glandouiller 24h/24?

OC a écrit:"Oui, l’histoire est merdique, mais la vache, qu’est ce que les effets spéciaux sont bons !", ça revient à dire "Bon, d’accord, quelqu’un vient de chier dans mon assiette, mais la sauce est bonne, non?"
Avatar de l’utilisateur
Pellopupuce
B.L.A.I.R.E.A.U de la Gazette
 
Messages: 871
Inscription: 16 Aoû 2008, 12:32
Localisation: dans l'impasse...

Précédente

Retourner vers Faculté de magicologie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron